Votre compte : Connexion ou Inscription gratuite

Soutenons l'appel de Paris contre l'islamisation de nos pays : les commentaires

  • cédric g. (paris)

    A signé le 06-01-2011

    Une véritable guerre à notre civilisation, à nos valeurs et à nos traditions a été déclaré par les islamistes fondamentalistes prônant le djihad international, c'est donc un combat planétaire. Commençons tout d'abord à nous unir dans notre pays entre tous les gens de bonne volonté, républicain et laïque avant tout : élus, militants de gauche et de droite, musulmans, juifs et chrétiens, simples citoyennes et citoyens attachés à nos valeurs, à la mixité et à la laïcité.
    Courage, la République sera faire face si ses enfants se montrent solidaires, unis et belliqueux car malheureusement, et l'histoire nous l'a démontré, il n'y a qu'une réponse aux extrémismes : la riposte intransigeante.
    Une petite pensée pour les chrétiens qui souffrent en Irak, en Egypte, au Pakistan…
    Courage, on est avec vous…
     

  • Francoise W. (Courbevoie)

    A signé le 06-01-2011

    Non a l'islamisation de notre pays et a une immigration de substitution de population qui va de paire avec la premiere. Tous les aspects de l'islamisation doivent etre combattus et non facilites, comme le font les gouvernements, toutes tendances confondues, depuis 40 ans. Je pense en cela a l'abattage rituel musulman et juif, qui n'est pas une pratique anodine, mais un veritable scandale. Nombreux sont ceux qui pensent comme moi et qui ne se resigneront pas. Nous voulons a nouveau vivre en accord avec nos sensibilites, nos traditions, nos mentalites, telles qu'elles nous ont ete transmises de generation en generation, lesquelles sont en completes contradictions  avec les preceptes de l'Islam.

    (desolee pas d'accents, clavier anglais)

  • bernard W. (Marcq en Baroeul)

    A signé le 06-01-2011

    ENFIN  DES GENS  QUI RÉAGISSENT  CONTRE LES FLÉAUX  QUI MENACENT NOTRE CIVILISATION

    Ce que vous faites est fantastique ...continuez  nous vous soutiendrons en toutes circonstances

    Bernard W

  • Philippe W. (LE BENY-BOCAGE)

    A signé le 06-01-2011

    Citoyen français libre et entendant le rester au nom des grands principes républicains  que sont la Liberté, l'Egalité, la Fraternité et la Laïcité, je signe l'appel de Paris du 18/12/10 contre l'islamisation de la France et de l'Union européenne : l'islam étant une idéologie religieuse conquérante et totalitaire,  incompatible avec les acquis civilisationnels de l'Occident, comme en atteste en particulier l'état de dhimmitude réservé aux non-musulmans, comparable à celui des untermenschen de sinistre mémoire. 

  • Gérard C. (Dijon)

    A signé le 06-01-2011

    Bravo pour votre action et les Assises qui ont eu un retentissement dépassant largement les frontières de notre pays trompé, pays martyrisé mais pays (peut-être) libéré. Pour parodier le Général de Gaulle.

  • Eric D. (Angoulême)

    A signé le 06-01-2011
    Discours prononcé par Emile Combes le 3 septembre 1903 incroyablement d'actualité: "Comme libres-penseurs, [...] nous refusons de nous courber sous un enseignement quelconque, de nous soumettre à un symbole, d'abriter derrière une croyance les doutes de notre intelligence. Nous faisons profession de consulter et de suivre en toute chose les lumières de la raison.[...] À la différence du prêtre [...], qui ne monte en chaire que pour jeter l'anathème à ceux qui pensent autrement que lui, nous n'ouvrons la bouche que pour réclamer, en faveur de tout le monde, la libre recherche et le libre examen. Ce n'est pas à la religion que nous nous attaquons c'est à ses ministres, qui veulent s'en faire un instrument de domination.[...] Tout ce que nous demandons à la religion, parce que nous avons le droit de le lui demander, c'est de s'enfermer dans ses temples, de se limiter à l'instruction de ses fidèles et de se garder de toute immixtion dans le domaine civil et politique.Nous sommes entrés en lutte ouverte avec ses ministres, parce qu'ils ont méconnu, de parti pris, le caractère essentiel de leur mission, qui est exclusivement d'ordre spirituel, parce qu'ils visent manifestement à s'emparer de la direction de la société. Rien ne les arrête dans leurs tentatives d'empiètement, ni les lois anciennes, ni les lois concordataires, ni les lois nouvelles de la République.[...] Il peut leur convenir de nous représenter comme des sectaires, parce que nous leur tenons tête avec une fermeté mal servie par la législation existante. Mais l'opinion publique ne s'y trompe pas. À ses yeux, l'ennemi de la religion, ce n'est pas le Gouvernement qui veut la séparer radicalement de la politique, en lui assurant la liberté dans la sphère qui lui est propre ; c'est le ministre du culte, qui associe délibérément la politique à la religion, pour s'autoriser à mettre une main despotique à la fois sur la conscience et sur la volonté de la nation."
  • Daniel A. (MARCHIN)

    A signé le 06-01-2011

    Assez, adaptation à nos lois et coutumes ou départ vers des pays hospitaliers à vos coutumes.

  • Jean-louis A. (Les Evouettes.CH)

    A signé le 06-01-2011
    Ni halal,ni casher !
  • Charles H. (Malakoff)

    A signé le 06-01-2011

    Il est plus que temps que les français réalisent et agissent. Vive la France.

  • sophie l. (st clément de rivière)

    A signé le 06-01-2011

    retour au siècle des lumières non à l'obscurantisme

  • Nathalie G. (COUDOUX)

    A signé le 06-01-2011

    Merci d'être là..D'avoir organisé un ESPOIR...Avant vous je croyais que tout était perdu !!!!

    Pour nos enfants... On ne peut pas laisser faire...

  • jean-Paul a. (primarette)

    A signé le 06-01-2011

    Le simple  " Bon Sens " permet en général d'éviter les grandes catastrophes.

    Nos soi-disant  "élites"  médiatico-parisiennes ,vivant en circuit fermé dans leurs cercles intello-friqués et donc complètement déconnectées de la réalité, qui à longueur de journée nous prêchent leur bonne parole sur tous les canaux de diffusion, feraient bien de s'y ressourcer.

  • Martine Chapouton (Saint-Germain)

    A signé le 06-01-2011

    L'islam est le fascisme du 21e siècle. Or, dans ma jeunesse, chez les gauchistes, on m'a appris que le fascisme, c'est la gangrène, ou on l'arrête, ou on en meurt...

  • Philippe B. (Paris)

    A signé le 06-01-2011

    Non à l'islamisation de l'Europe. Respect de nos cultures et  traditions. Non au retour de l'obscurantisme.

  • Jean Louis F. (ISTRES)

    A signé le 06-01-2011

    Elevé et éduqué dans l'observance et le respect des principes républicains fondamentaux, et des droits de l'homme, ,il m'est insupportable de constater que parmi nos dirigeants politiques,dont le mandat principal est de defendre et péréniser notre culture, certains traitres et collaborateurs soutiennent et favorisent la pénétration d'un ordre totalitaire fut il à base religieuse qui ne pense qu'à subsituer sa culture moyennegeuse à la notre.

    resistance et barricades s'imposent pour bouter hors de France ces usurpateurs et leurs suppots!

  • Alain B. (Bordeaux)

    A signé le 06-01-2011

    En avant .... AB

  • Alain G. (paris)

    A signé le 06-01-2011

    Bonjour,
    Voici quelques arguments pour vous défendre Eric Zemmour.
    Il n'a pas dit que tous les noirs ou arabes étaient des délinquants, ce qui serait du racisme, il a dit que les agresseurs étaient, dans la plus part des cas, des personnes de ce type, c'est un constat, idem pour la population carcérale, 70% je crois. Son procès est facile, il faut qu'il se place sur le terrain juridique de la diffamation (dire du mal, vrai ou faux, de qq) et qu'il se réfugie derrière l' "exeptio veritatis" prévu par la loi de 1881 (liberté de la presse)
    Alors il n'a qu'à demander que le ministère public lui sorte les statistiques, or comme c'est interdit il ne peut donc amener la preuve de la vérité qu'il proclame car une loi l'en empêche, donc on ne peut prouver, ni que c'est vrai, ni que c'est faux par la faute de la justice elle-même, donc on ne peut le condamner puisque la loi ne lui permet pas d'amener la preuve de son innocence.
    Autres arguments pour vous tous :
    Phobie signifie peur, effroi et non haine. Ce n'est pas un crime ou un délit d'avoir peur et il faut dépénaliser la peur : d'un groupement, d'une religion, d'une idée politique, d'une communauté sexuelle.
    De même, rien n'oblige à aimer tout le monde, et l'on a le droit de ne pas aimer (ce qui ne veut pas dire détester)... un groupement, une religion, une idée politique, une communauté sexuelle, un individu... qui on veut.
    Le racisme c'est le mépris, la haine et la lutte ou l'agression contre des individus uniquement pour leur couleur, leur origine raciale, ça c'est un délit.
    Une religion n'est pas une race c'est une idée spirituelle (parfois pas tant que cela) qui au même titre que toute autre idée peut être combattue détestée etc...
    Enfin la discrimination c'est le fait de refuser un droit, de défavoriser un individu en fonction de tous ces critères, mais on a le droit de choisir qui l'on veut pour s'unir, pour travailler avec etc.. (choix personnel)
    Il faut arrêter tous ces délires sinon l'on obligera bientôt les homosexuels noirs d'extrême droite à s'accoupler avec des femmes musulmanes blanches de gauche! (smile)
    Bon courage
     

  • Patrice P. (Montreuil sous bois)

    A signé le 06-01-2011

    Merci aux français qui ont pris conscience du danger. Répandons la bonne parole.

  • Alain B. (ARGELES sur MER)

    A signé le 06-01-2011

    NON à l'intégrisme sous toute ses formes ( Islamiste ou autre ) !

    Sauvegardons une Répubique Laique , seule garantie de notre Libre-Arbitre !

  • Marie-Hélène H. (FEGERSHEIM)

    A signé le 06-01-2011

    Les religions doivent être considérées comme des sectes. Seule la réligion judéo-chrétienne doit être tolérée à titre de tradition en France. L'esprit laïc devra être un critère d'accès à l'immigration. Le non-respect de la laïcité sera un motif d'expulsion. 

La pétition de la semaine

France-petitions.com se bat pour que votre voix compte, pour qu’elle soit vraiment entendue.

Pas de pétitions bidon sur notre site. Chaque pétition a été crée publiquement par une personne et chaque signataire est une vraie personne dont nous vérifions la réalité.

Nous allons faire en sorte que votre voix soit vraiment entendue par le destinataire de la pétition et par toutes les personnes dont l’opinion compte.