Votre compte : Connexion ou Inscription gratuite

L'éducation va-t-elle devenir un privilège ?

Lancée par Antoine Frejo, étudiant le 06-06-2011, close le 30-12-2013

Cette pétition a été remise aux destinataires suivants :

  • A toutes sortes de candidats à l'élection présidentielle

Plus l’éducation faiblit, plus les démocraties régressent, plus les peuples s’appauvrissent.

Considérant que l'école doit encadrer les enfants pour leur permettre de se développer dans la sérénité, nos propositions d'ensemble pour l’Éducation nationale sont:

 

L'instauration de tâches d'intérêt général en tant que sanctions administratives de référence. Ces tâches seraient effectuées à l'intérieur des établissements, et consisteraient à aider le personnel d'entretien. Les sanctions proposées aujourd'hui, entre colles et renvois, n'ont pas d'effet car inadaptées; il faut que l'élève puisse réparer sa faute lorsqu'elle a affecté un enfant ou un adulte.

Ces tâches doivent être appliquées de manière progressive et mesurée. La durée des tâches serait évaluée en fonction de la gravité des fautes et de leur répétition. L'enfant ne doit pas devenir petit soldat, mais il doit être conscient des normes qu'il transgresse.

En cas de fautes graves et répétées d'un élève (violences récurrentes, harcèlement envers l'enseignant), il est impossible de le garder dans l'établissement. Il est traumatisant pour un enfant de côtoyer celui dont il subit les violences ; il est dégradant pour un adulte de devoir accueillir l'élève qui l'humilie impunément.

Envoyer un enfant expulsé dans un établissement identique est une absurdité. Le laisser dans l'errance est inadmissible. Il faut que ces enfants intègrent des internats où ils puissent s'extraire de leur milieu et changer leurs habitudes. Un encadrement renforcé sera une chance pour des enfants à qui personne n'a voulu poser de limites.

Certains jeunes sont dans une détresse, une violence et un jugement de soi extrêmes. C’est pourquoi nous encourageons les enseignants à poursuivre et à développer l’étude d’œuvres fortes et dérangeantes qui touchent des notions telles que le vide (qui renvoie au jugement de soi) et la mort. L’école ne doit pas être faussement rassurante mais sécurisante en donnant à l’élève une approche de lui-même.

 

Pour contrer la discipline exacerbée de l'extrême droite, il faut garantir une discipline juste et modérée. On ne rend pas un peuple libre en soumettant ses enfants à la loi du plus fort et en faisant du mépris pour l'adulte un acte normal, voire un rite de passage à l'âge adulte. Une éducation sans discipline est vouée à l'échec, le plaisir d'apprendre ne vient pas tout seul.  

 

Plus d'informations : www.petition-education.fr
Contact : petition.education@gmail.com

Cette pétition est close.

Cette pétition a été signée 22 fois.

» Voir les 20 dernières signatures   |   » Voir toutes les signatures

Les derniers commentaires

  • guy m., retraite (Ste Eugénie de Villeneuve)

    A signé le 26-11-2011

    Je suis de la "vieille génération " , celle qui a eu la chance d' avoir des instituteurs et des professeurs DIGNES  de ce nom ... ( qu'ils fussent de gauche ou de droite , à l' école ou au lycée , ils ne se préoccupaient que d' ENSEIGNER)

    IL FAUT rétablir leurs pouvoirs d' antan ..... , car , les " abus d' autorités " étaient extrêmement RARES .... ( malgré les  " règles " en noisetier ou en châtaignier chez moi en Corse .....  ! )

    Il y avait beaucoup moins d'  A.N.E   (s)   qui sortaient  de l' E.N.A.  ( du moins on leur apprenait le BON SENS  et le CIVISME ..... ( au lieu de l'ARRIVISME et de l'OPPORTUNISME comme de nos jours  !.... )

  • arlette m. (dudelange/Luxembourg)

    A signé le 25-10-2011

    Je ne vois pas ce que ,comme vous dites"l'extrême droite" vient faire dans cet article?!?!

    Que je sache,depuis 30 ans c'est un autre parti qui a laissé faire!!!

» Voir tous les commentaires

La pétition de la semaine

France-petitions.com se bat pour que votre voix compte, pour qu’elle soit vraiment entendue.

Pas de pétitions bidon sur notre site. Chaque pétition a été crée publiquement par une personne et chaque signataire est une vraie personne dont nous vérifions la réalité.

Nous allons faire en sorte que votre voix soit vraiment entendue par le destinataire de la pétition et par toutes les personnes dont l’opinion compte.