Votre compte : Connexion ou Inscription gratuite

Pour des sanctions plus strictes envers les tortionnaires d'animaux

Lancée par Justine Couble le 24-01-2013, close le 01-09-2013
Les animaux ne pleurent pas, ils souffrent en silence.

Cette pétition a été remise aux destinataires suivants :

  • François HollandeFrançois Hollande (Président de la République)
  • Claude BartoloneClaude Bartolone (Président de l'Assemblée nationale)
  • Jean-Pierre BelJean-Pierre Bel (Président du Sénat)
  • Stéphane de Foll

À travers cette pétition nous demandons le statut d’ « être vivant » pour les animaux ; la création de nouvelles lois ainsi que des peines plus sévères et appliquées sans complaisance aux personnes maltraitant un animal et l’interdiction formelle de diffusion de vidéos de tortures envers les animaux.


Il est inadmissible de constater qu’aujourd’hui les tortionnaires des animaux bénéficient de « circonstances atténuantes » lors de leur procès (lorsqu’il y en a un bien sûre ; qu’en est-il de des cruautés restantes dans l’ombre ?). En effet, la souffrance des animaux n’est pas assez prise en compte. Pour revenir sur les textes juridiques déjà existants l’article 7 de la déclaration universelle des droits de l’animal relate que « tout acte impliquant sans nécessité la mort d'un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un CRIME contre la vie ». De l’assassinat d’un Homme à celui d’un Animal il n’y a qu’un pas ; pensez-vous qu’il y ait une réelle égalité entre les peines encourues pour avoir tué un Homme et pour avoir tué (suite à de nombreuses maltraitances) un Animal ?


Nous n’obligeons personne à aimer les animaux, mais le respect de ceux-ci est primordial. Les crimes envers eux sont abjects ; ils sont de plus en plus nombreux à être brûlés, mutilés, abandonnés, laissés pendant des jours sans nourriture, sans abris à l’extérieur… Il ne faut pas perdre de vue qu’un animal ne pleure pas, il souffre en silence. Ils ressentent la douleur, tant physique que mentale, lorsqu’on malmène un animal il subsistera en lui des séquelles à vie. Avant de se considérer « Homme » il faudrait avoir un peu d’humanité. La cause animale est un combat qui continu…
Merci à tous de participer à la construction d’une société meilleure.


Justine.C
 

Cette pétition est close.

Cette pétition a été signée 43 fois.

» Voir les 20 dernières signatures   |   » Voir toutes les signatures

Les derniers commentaires

  • guisset n. (brignoles)

    A signé le 06-08-2013

    Gandhi disait "on peut juger la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités" à méditer (surtout nos politiques)

  • dominique M. (Beaulieu les loches)

    A signé le 14-06-2013

    Suivant une étude ( US) 80% des maltraitants sur les animaux le sont devenus sur l' humain ! Si vous voullez voir évoluer nos sociétés , PRENNEZ LES BONNES MESURES !

  • bernard p. (bordeaux)

    A signé le 20-05-2013

    je suis déçu de voir qu'il y ait si peu de signature ... un animal reste un animal mais un peu plus de respect envers ces animaux, changerait ptêtre un peu la méchanceté de nous être humain ... 

  • Viviane P. (NIMES)

    A signé le 17-02-2013

    Prendre un chiot c'est si mimi, mais le chiot grandi et si en plus il n'a pas été éduquer....L'animal n'est pas un peluche que l'on met de côté!!!

    Donc ils sont responsable! sanctions très sévère, trop facile de battre une bête sans défense et en plus si c'est un sadique prison ferme!

  • Adeline E. (BLAMONT)

    A signé le 31-01-2013

    Il serait temps en France et ailleurs de respecter les animaux !

    Pour un droit des animaux applicable et appliqué !

» Voir tous les commentaires

La pétition de la semaine

France-petitions.com se bat pour que votre voix compte, pour qu’elle soit vraiment entendue.

Pas de pétitions bidon sur notre site. Chaque pétition a été crée publiquement par une personne et chaque signataire est une vraie personne dont nous vérifions la réalité.

Nous allons faire en sorte que votre voix soit vraiment entendue par le destinataire de la pétition et par toutes les personnes dont l’opinion compte.