Votre compte : Connexion ou Inscription gratuite

Sauvons l'enseignement bilingue français-allemand en Alsace

Lancée par Luc Offner le 13-10-2011, close le 13-06-2012
président de l'Alliance Alsacienne

Cette pétition a été remise aux destinataires suivants :

  • Philippe Richert, président du Conseil régional d'Alsace, ministre chargé des Collectivités
  • Guy-Dominique Kennel, président du Conseil général du Bas-Rhin
  • Charles Buttner, président du Conseil général du Haut-Rhin

L'État, avec l'accord des principaux responsables politiques alsaciens, a rompu les accords qui organisent l'enseignement bilingue paritaire, réduisant ainsi le nombre d'heures d'enseignement en allemand.

Cette décision constitue une régression dans le cursus de l'enseignement et de la pratique de la langue régionale dont l'allemand est la forme écrite. Elle est aussi une injustice supplémentaire, l'Alsace étant la seule région de France dont les contribuables doivent co-financer le dispositif d'enseignement bilingue par un versement annuel de trois millions d'euros à l'État.

Il faut au contraire renforcer et déployer l'enseignement bilingue paritaire partout où les parents le demandent car

- la généralisation du bilinguisme conduit à l'apprentissage aisé de la troisième langue vivante

- la pratique de l'allemand est un atout majeur pour l'emploi en zone transfrontalière

- le bilinguisme est un pilier de la culture, de l'identité et du rayonnement de l'Alsace.

Nous demandons

- que les présidents du Conseil régional d'Alsace et des Conseils généraux suspendent immédiatement le versement de la contribution annuelle de trois millions d'euros à l'État,

- que les présidents des collectivités alsaciennes respectent leurs engagements, renforcent et étendent le dispositif favorisant l'enseignement bilingue paritaire,

- que la rectrice d'académie revienne sur sa décision et respecte les engagements de l'État envers les Alsaciens.

Cette pétition est close.

Cette pétition a été signée 556 fois.

» Voir les 20 dernières signatures   |   » Voir toutes les signatures

Les derniers commentaires

  • Sandrine AUBERT-CAM, Professeur (Bitche)

    A signé le 26-03-2012

    Le bilinguisme fait partie de notre histoire, il est une richesse pour nos enfants!

  • Franck S. (Bassemberg)

    A signé le 19-12-2011

    Je suis pour le billingisme, non seullement pour la culture mais surtout pour le choix professionel et la facilité pour travailler pour des entreprises de langues Allemandes, mos amies et voisins nous font profiter de leur dinnamisme et nous rappellent nos racines Celto-Alémanique.

  • Monique R. (SAND)

    A signé le 09-12-2011

    En tant que frontalier, j'estime qu'il est tout-à-fait naturel et normal de favoriser le bilinguisme.

    La double-nationalité est accordée d'office pour les couples mariés (de deux nationalités différentes), c'est un avantage pour l'éducation de leurs enfants, pourquoi ne profiterions nous pas, Alsaciens,  de notre situation géographique, ce qui est un atout pour la génération future ?

  • Susanne L., professeur d'allemand en CPGE (Paris) (Paris)

    A signé le 09-12-2011

    Je ne suis pas alsacienne mais je souhaite vous faire part de mon expérience d'enseignante en CPGE à Paris, où nous avons régulièrement des élèves alsaciens bilingues dans nos classes préparatoires. Ils ont énormément d'avance par rapport aux autres candidats en allemand, et même si ce n'est qu'une matière parmi d'autres (parfois même à coefficient faible), c'est néanmoins le petit "plus" qu'il faut pour intégrer Science Po Paris, l'ENS, HEC... les Grandes Ecoles qui font le plus rêver nos bacheliers.

    Le bilinguisme est un plus pour l'ascension sociale et un avantage alsacien qui vaut sur tout le territoire français.

     

     

     

  • davy g. (nancy)

    A signé le 30-11-2011

    Alsacien d'origine, fier de ma région et de sa langue !!! La culture tiens une place importante de nos jours et mérite surtout dans des régions telle que l'Alsace d'être conservé au mieux.

  • christian M., Chef de centre contrôle technqiue automobile (Meulan en yvelines)

    A signé le 29-11-2011

    Ce n'est pas responsable ni même courageux délibérément ou pas, de vouloir nuire de fait (vouloir supprimer l'enseignement bilingue)par des décisions légères à l'encontre des bonnes relations Franco-Allemandes.Des hommes courageux et intelligents comme Charles de Gaulle et Konrad Adenauer ont fait la preuve d'une exceptionnelle sagesse objective pour la paix, la liberté et cela dans l'intérêt des peuples Européens.

  • charles muller (annecy)

    A signé le 29-11-2011

    plus  on apprend ,plus on deloppe  sa sensibilité et l art de respecter la societe dans laquelle on gravite! .Celui qui sait  ,qui est cultivé  est en paix dans son esprit, ;il n a pas besoin de copier  ou de voler pour survivre!

  • jouzier m. (caen)

    A signé le 26-11-2011

    Monsieur le Président,

    nous, Français demandons à etre consulté lorsqu'il s'agit de prendre de grandes décisions pour ce qui concerne l'avenir de notre Pays;

    nous exigeons des référendums pour

    la venue en masse d'etrangers sur notre sol,

    la construction des mosquées,

    l

    e droit de vote des étrangres non européens,

    vous n'avez pas le droit de décider seul de notre avenir et celui de nos enfants!

    QUEL AVENIR?

     

     

  • Christian Guichard (Maisons-Alfort)

    A signé le 21-11-2011
    Chance d'apprendre plusieurs langues, quelles qu'elles soient
  • Michel T. (Hautmont)

    A signé le 21-11-2011

    Pour que les Europeens restent unis et surtout les Allemands et les Francais, tous deux moteurs de l Europe ...

» Voir tous les commentaires

La pétition de la semaine

France-petitions.com se bat pour que votre voix compte, pour qu’elle soit vraiment entendue.

Pas de pétitions bidon sur notre site. Chaque pétition a été crée publiquement par une personne et chaque signataire est une vraie personne dont nous vérifions la réalité.

Nous allons faire en sorte que votre voix soit vraiment entendue par le destinataire de la pétition et par toutes les personnes dont l’opinion compte.